Mission Bledsoe Aborted

On n’a pas hésité à lui sauter dessus lorsque celui-ci a décidé de devenir FA il y a deux saisons. On n’avait jamais passé le pas de le dragouiller parce qu’il sortait avec le frangin de Brooklyn pendant 10 quand même. 10 ans c’est long, mais le frangin ne lui a jamais offert la bague qu’il aimait tant. Puis la flamme qui réchauffait leur cœur respectif cessa de rayonnait, alors Loic a dit « Goodbye my lover, Goodbye my friend » et a laissé Eric Bledsoe en chien à Brooklyn, seul, sans rien…

Bledsoe profitant des derniers rayons de soleil de Miami i avant de rejoindre NY puis Toronto

Alors évidemment Yannou le fou d’Hisairbo n’a pas attendu longtemps avant de chiner celui qui lui faisait les yeux doux depuis tant d’annees aux repas de famille, à l’epoque où Gamass était encore aux manettes des Nuggets… et voilà qu’en 2021, Eric saute le pas et décide de rejoindre son ancien beau-frère à Miami.

Mais malheureusement l’idylle ne prend pas. Eric tient certes l’équipe à bout de bras et emmène Miami en POs. Mais une pâle élimination au premier tour des POs confirme ce que l’on pensait : Éric ne souhaite pas laisser la place aux jeunes de Miami de briller sous les sunlights des tropicanas.

Cette saison le montre, Erico prend toujours autant de place, et les jeunes Mitchell et Markkanen ne touchent presque plus la balle, Éric il l’aime sa balle, beaucoup trop. Sauf que cette fois-ci l’équipe ne semble  pas avoir l’envie de se battre, les joueurs ne partagent même plus leurs frites au McDo… le coupable est tout trouvé : C’est lui, Éric du Bled.

On n’en veut plus, on a beaucoup trop misé sur nos petits jeunes pour qu’ils restent plantés à attendre dans le corner comme une prostituée de Venice Beach qui attend son fix. Exit alors Bledsoe direction l’ami-ennemi juré : Modjo !!!

On s’etait pourtant promis de ne jamais trader à nouveau avec le chacal, le vautour, mais que faire ? Il a les meilleures cartes dans son jeu.

Alors nous sommes ravis d’avoir au moins donner des mots de tête à cette vermine afin qu’il monte le plus gros deal de l’histoire (des simus?) pour récupérer quelques jeunes intéressants sans non plus repartir en totale reconstruction.

Ça ne se ressent pas forcément dans les victoires (8-8 depuis le trade) mais certains joueurs commencent à s’eclater. Marka tourne à 16ppg et 10 rebonds, Mitchell a 20 points , et les nouvelles recrues ont bien pris leurs marques.

Donovan enfin prêt à devenir le boss de Miami ?

Alors on n’attend pas grand chose de cette saison, mais on construit pour la suite. Pas pour gagner le titre non, mais faire chier Modjo un jour si possible !!!

About Hisairbo

Hisairbo

2 rebonds

  1. The Truth

    Sympa comme article.
    Bien vu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.