L’année ou jamais

Depuis quelques saisons, Minnesota est devenu une équipe qui compte dans la conférence Ouest. Abonné à la post-season, où ils ont rarement brillé, les Wolves ont sans cesse essayer d’améliorer leur équipe chaque année.
Après l’arrivée de Fournier l’an dernier, c’est le meneur de poche Tyler Ulis qui a rejoint la franchise cet été, en échange de l’emblématique Damian Lillard.
Avec le duo d’intérieur Davis/Drummond et le scoreur fou Hood, ils forment un des cinq les plus complémentaires de la ligue.

Un nouveau meneur débarque à Minny pour essayer de driver l’équipe au titre

La saison a commencé tambour battant pour la franchise de Minneapolis. 6 victoires d’affilée pour prendre les commandes de la ligue. On se dit que l’alchimie est déjà trouvé et que Ulis gère parfaitement les systèmes de l’équipe.
Mais rapidement l’enthousiasme des fans va être douché par une série de 5 défaites dont 4 à la maison.
Bilan de Novembre : 7-6 (7-6)

Aucune explication n’est trouvé par le staff et rien ne change dans la rotation, il faut plus de temps avant de pouvoir tirer des conclusions. L’équipe repart donc dans la même configuration pour le mois suivant. Et le non choix s’avère payant car la marche en avant reprend. Les Wolves restent en tête de la conférence et arrive à gagner des matchs de prestiges contre les Hornets ou les Lakers par exemple.
Bilan de Décembre: 8-2 (15-8)

Avec 9 matchs à domicile sur les 13 du mois de Janvier, il était impératif pour les Wolves de garder ce rythme élevé pour continuer à creuser l’écart en tête de conférennce et croire à la première place. La mission n’a pas été totalement remplie. Le Heat et les Pacers sont venus s’imposer à la maison. Minny domine l’Ouest mais la concurrence de l’autre côté du pays semble plus forte que jamais.
Bilan de Janvier: 9-4 (24-12)

Première sélection au All Star Game cette année pour le français

On est à la mi-saison. Les bonnes performances des Wolves jusque là permettent à Fournier et Davis d’être sélectionnés au All Star Game. Le mois de Février s’annonce terrible avec 18 matchs au programme. La première partie est bien géré avec 6 victoires pour 3 défaites. Mais les joueurs n’arriveront pas à aller au bout de ce marathon en gardant ce niveau. Un cinglant 2-7 et 2 défaites contre les Rockets plus tard, et voila Minnesota 2ème de la conférence derrière leur bourreau de la saison dernière. Le coup est difficile à encaisser pour toute la franchise mais il va falloir retrouver la force pour repartir de l’avant.
Bilan de Février: 8-10 (32-22)

UNe confrontation contre les Rockets dès le début du mois de mars pour se relancer quoi de mieux? Mais malgrè un match intense, les Rockets repartent encore avec la victoire (avec un point d’écart). Mais l’équipe a construit sur ce match solide pour enchainer 8 victoires derrière. POur la suite? 7 déplacements en 8 rencontres. Un bilan de 5-3 honorable qui permet aux Wolves de croire encore à la possibilité de finir à la première place de la conférence. Le sprint final s’annonce intense entre Rockets et Wolves
Bilan de Mars : 13-4 (45-26)

Dernier mois de compétition que les Wolves attaquent sans Davis, pas optimal en vue de la bataille à mener. Un 7-2 plus tard, malgrè une petite blessure de Hood en plus, et voila les Wolves de nouveau au sommet de la conférence avec 2 victoires de plus que les Rockets.

Il reste maintenant deux matchs à gagner pour mettre toutes les chances de notre côté.
Mais le plus important arrivera ensuite, tout sera remis à zéro et il faudra assumer son statut.

About The Truth

The Truth

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.