Home > Team > Minnesota Timberwolves > Une faim de loup

Une faim de loup

Le titre de l’article est facile mais tellement réel. En effet après avoir échoué à atteindre les play-offs l’an dernier les Wolves sont totalement concentrés sur cet objectif cette saison.
Et leur fin de saison dernière a prouvé que le niveau est présent et que ce groupe est capable de faire de belles choses. Auteur d’un 30-6 pour finir la saison dernière, l’équipe n’a perdu aucun joueur majeur (on peut quand même citer Oden et Deng) et s’est renforcé avec les arrivées de Horford, McCollum, Swanigan, Collins et Brown.

Damian Lillard, le leader de cette équipe, a pris cette 9ème place comme un échec personnel, lui qui avait toujours disputé les POs. Satisfait du recrutement de l’intersaison et des ambitions de la franchise, il a donné le ton dès le début du training camp pour tirer le meilleur de ce roster hétérogène mais de qualité.

La présaison a permis de définir un peu plus la hiérarchie de l’équipe et montrer les forces et faiblesses dès nouveau arrivant.

Une raquette entre expérience et jeunesse

Pivot

Yao Ming

A 37 ans, Ming est encore capable de s’énerver tout rouge

Le géant chinois n’a plus son niveau d’antan mais reste un joueur qui en impose sur les parquets de Wonba. Sa taille et son expérience seront très important pour les Wolves et il a prouvé en fin de saison dernière qu’il pouvait être le pivot d’une équipe qui gagne.

Alec Brown

Signé lors de l’intersaison sur le long terme, Alec Brown a tout de la bonne pioche. Grand et puissant, il devrait permettre à Ming de souffler sans faire baisser grandement le niveau de l’équipe avant de pourquoi pas devenir titulaire dans cette équipe sur le long terme.

Ailier Fort

Al Horford

Après plusieurs saisons à Boston, Horford est prêt à relever un nouveau défi auprès des jeunes Wolves

La voila la recrue phare de l’intersaison de Minnesota. Sa signature a changé directement les ambitions de la franchise pour la saison à venir. A 31 ans il semble arriver à maturité dans son jeu et son profil colle parfaitement avec le style des Wolves. Sa présaison a été plus qu’encourageant et il est autant efficace en ailier fort qu’en pivot.

Caleb Swanigan

Le rookie de Purdue est la révélation de la présaison. Il partait avec un peu de retard par rapport à John Collins au début de cette dernière mais ses prestations ont convaincu le staff d’en faire la première rotation intérieur de l’équipe. Sa puissance rappelle Glen Davis et à Minnesota tout le monde espère qu’il aura le même impact dans la ligue

Cory Jefferson

Arrivée en fin de saison dernière, Jefferson était l’une des priorités de l’intersaison pour le GM. Malgré ses bonnes performances en fin de saison dernière, il devrait perdre sa place de titulaire au profit d’Horford et devrait faire parler sa polyvalence pour gratter du temps de jeu.

John Collins

Arrivée en provenance de New-York dans le deal de CJ, John n’a pas profité de la présaison pour se montrer suffisamment et il devra batailler pour faire son retour dans la rotation, si il n’est pas dealé d’ici là

De la dynamite à l’extérieur

Ailier Shooteur

Rodney Hood

Toujours sous contrôlé, Hood va encore de voir élever son niveau cette saison pour rêver de play-offs

Pour sa 4ème saison dans la ligue, Hood la responsabilité d’être le leader offensif des Wolves cette saison. En constante progression depuis son arrivée dans la ligue, il lui reste encore un palier à franchir pour devenir une véritable star. Va-t-il réussir à encore progresser?

Al Farouq Aminu

Signé à la dernière minute pour remplir l’effectif, Aminu devrait gratter du temps de jeu pour faire souffler Hood. A lui de saisir sa chance

Arrière Shooteur

CJ McCollum

C’est bien d’avoir des beaux biceps mais le but c’est de mettre le ballon dans le panier. L’année de la révélation?

Après 4 saisons en dent de scie à Los Angeles, CJ a été prolongé au prix fort à l’intersaison avant d’être envoyer à New-York puis Minnesota. Dans une équipe qui mise tous sur les shooteurs, il devrait pouvoir franchir un cap et montrer tout son talent. Les spécialistes attendent beaucoup de cette saison car cela devrait être celle du tournant de sa carrière. Un leader offensif ou un scoreur irrégulier?

George Hill

Lui aussi a fait partie de la belle fin de saison dernière et sera un joueur important dans le dispositif de Minnesota. Sa polyvalence et son expérience font de lui un des relais privilégiés du coach sur le terrain.

Meneur

Damian Lillard

Damian a raison, c’est l’heure d’attaquer les choses sérieuses

Lillard est le véritable franchise player des Wolves. De sa capacité à mener son équipe et à mettre ses coéquipiers dans les meilleures dispositions dépendra grandement la réussite collective de Minnesota. Au vue de l’éthique de travail du garçon, on peut lui faire confiance pour ramener ses loups en POs.

Ramon Sessions

Ramon est l’un de meilleurs meneur back up de la ligue, il a toutes les qualités pour prendre le relais de Lillard sur le terrain et pour faire fonctionner parfaitement la second unit. Si ses faibles capacités physique le font souffrir face au jeune meneur, sa vision du jeu et son expérience lui permettent d’être efficace sur des courtes séquences.

About The Truth

The Truth

2 rebonds

  1. Patrick

    Belle équipe – superbe intersaison !!
    Un favori à l’ouest.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils