Way of NBA
Houston Rockets News

Putain 11 ans

11

Non, ce n’est pas le nombre de « en ligne » d’Hans quotidien, ni de kikideal de chris

Ce n’est pas non plus le nombre de demande d’un certain GM concernant Tatum depuis son arrivée dans le Texas.

 

11 c’est le nombre d’années qu’Houston attendait un bilan positif ! Juste positif : pas les Playoffs, ca faisait juste 8 ans que l’equipe minable d’Houston trustait les lottery, avec +/- de malice . Et enfin, cette saison, double dose de bonheur : l’équipe est enfin officiellement qualifée en PO , mais sera aussi au dessus des 41 victoires durant une saison.

 

 

5 saisons de fiasco …

 

Depuis un changement du GM de la franchise suite au départ de droumi, les fans des Rockets ont eu une belle serie de désillusion : la premiere fût le rookie of the year MCW, parachuté comme nouveau visage de la franchise ( c’est dire ).

 

dur dur l nouvelle tronche de l’avenir des Rockets …

 

Son plus grand fait d’arme ? Emmener les Rockets vers le second plus mauvais bilan, et en + sur une draft censée étre divine ! Et bien sur, aprés avoir espére Embiid ou Wiggins, voilà les Rockets avec le 4eme choix, prenant Jabari Parker, et loupant des joueurs comme Randle ou Lavine, Pas que Jabari soit mauvais, loin de la , mais derrière, impossible de l’entourer correctement ; s’ensuivent des trades douteux, avec les départ du futur DPOY Jorad, contre le magnifique Harden, voir meme un pick lointain contre TJ Ford … Pick qui aura toute son importance dans le futur dans la conquéte d’une bague du coté des Soncis.

 

Une fois Harden dégagé ( pas + de 6 mois du coté d’Houston ) , l’idée est d’essayer d’attirer une star très vite : Blake Griffin debarque donc contre un pick, qui donnera … le 1st aux Clippers , Ben Simmons . Comment remonter aprés ca ? Et bien en degageant tout le reste de potable ( Parker, Jaylen Brown drafté en 2nd choix … Car oui, Houston avait techniquement les choix 1 et 2 de cette draft … ) pour accueillir un duo qui est censé faire les jours heureux d’Houston : Andre Drummond et surtout Russ Westbrook : saison record espéré ? Elle le sera … en terme de nullité : Hosuton finira avec le 5eme pire bilan , pick revenant aux Sonics ( Kuzma, donc LBJ … ca commence a faire beaucoup pour un seul GM là … ).

 

… pour une saison avec le sourire

 

Une derniére saison au fond du trou, mais avec le pick cette fois ci , et aussi une bonne nouvelle : Westbrook est enfin le leader statistique recherché ! Une saison énorme, certes seul, mais c’est deja ca. La fusée Rockets commence donc a se monter, avec au 1er étage un peu de chance : la lottery donne le choix numero 2, et c’est DeAndre Ayton qui débarque à Houston.

 

Au second étage , on commence à discuter ici et là, et apres avoir collecté quelques petits bijoux durant les années précédentes ( Booker, pick Mavs, pick Jazz 18 et 19 ) , c’est l’heure de l’investissement : les arrivées de Davis et Léonard sont couteuses mais necessaire pour passer un cap.

 

Ca devrait défendre maintenant 

 

 

3eme étage : la FA : Houston fait partie du peu d’équipe cette année avec du cap, mais a 2 joueurs a ressigner : Delly et surtout RW ! Quelques tickets FA plus tard, et alors que certaines équipes perdent très gros, Delly ressigne pour une 40aine de millions sur 4 ans, et surtotu RW signe un contrat en or sur une longue durée : le 5 est complet , plus qu’à voir sur le terrain.

 

Et aprés 6 vagues … un bilan mitigé mais la base est là : il faut donc trouver un intérieur plus ready qu’Ayton, quitte à le laisser partir . Jokic ? Le Magic n’est pas tenté . Embiid ? Une grosse discussion mais on reste à quai . Pendant ce temps, se joue en interne la venue d’un meneur qui pourrait liberer donc Delly dans un autre trade : Lawson débarque à Houston , et alors qu’on pensait meme en interne qu’il puisse partir dans les 48h, les offres le concernant sont ridiculement faible : Ty sera le meneur de la fin de saison.

 

Et juste avant le day 100, trade deadline oblige, ca s’agite et un dernier trade est réalisé avec Portland : Tatum et Adams viennent compléter le quatuor Leonard Davis RW Lawson.

 

Et maintenant ?

 

Houston surfe sur une vague dynamique, 3eme bilan de l’Ouest, leader de la division MidWest, donc spot 2 en vue : il reste 6 matchs, pour arriver aux 50 wins , palier souhaité avec les dernieres vagues réalisées. Et ensuite, sans blessures, tout est possible : le danger venant de partout, sans veritable leader mais sans véritable point faible, l’équipe est basée sur une défense rugueuse, avec les 5 joueurs majeurs faisant partie des meilleurs défenseurs de la ligue. Davis et Tatum vont aller gentiment prendre quelques coachs, et on va donc enfin pouvoir assister à une série de PO du coté d’Houston … Putain, 8 ans

 

Related posts

TOP 100 2019 !

Myster

Meet the Rookies – Partie 1 : les pivots

syr_melo

Draft 47-48-49

Le Dauphin

4 comments

modjo21
modjo21 1 novembre 2018 at 14 h 10 min

Bel article pour un si mauvais GM !

aloic7
aloic7 1 novembre 2018 at 15 h 01 min

Plus c’est long plus c’est bon diraient certains…

Patrick
Patrick 3 novembre 2018 at 0 h 12 min

D’autres répondraient que ca depend si c’est toi qui mords l’oreille
et dans le cas présent, …. :p

BobCousy
BobCousy 3 novembre 2018 at 9 h 56 min

Superbe article ! La grande époque des Guignols…

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils